In due parole...

Come Domenico vogliamo manifestare e proclamare con la nostra vita e la nostra parola, la misericordia di Dio, la liberazione e la riconciliazione di tutti gli uomini in Gesù Cristo.

Prossimi eventi

ti auguro Ti auguro una giornata semplice, fatta di piccole... Leggi tutto..
Ama la verità Ama la verità, mostrati qual sei,
e senza...
Leggi tutto..
Ti auguro di vivere Ti auguro di vivere senza lasciarti comprare dal... Leggi tutto..
Amicizia L'amicizia che ha la sua fonte in Dio non si estingue... Leggi tutto..
Papa Francesco Il futuro lo fai tu, con le tue mani, con il tuo cuore,... Leggi tutto..

Login

Home » Predicazione » Segui le meditazioni di Suor Marie Théo
A+ R A-

Mains ouvertes
« Jeux de mains, jeux de vilains ! » Oui, le Seigneur dénonce des jeûnes qui pourraient bien suivre cette règle et transformer nos mains ouvertes en poings fermés. Ces jeûnes, à coup de volonté, prétendent exiger de Dieu une réponse, une récompense.

Dieu oriente le regard de l’homme : de quel lieu en lui, avec quel objectif vit-il ce jeûne ? Il l’appelle à passer d’un regard qui veut faire plier Dieu à la volonté de l’homme à un regard ouvert sur le frère. De la verticale à l’horizontale, de la soumission vindicative à la responsabilité fraternelle. Vos jeûnes ferment les cœurs, aveuglent, rendent amers et agressifs. Ils ne cherchent qu’à accomplir un précepte, être bien vu des hommes et obtenir les faveurs du ciel. Ce jeûne-là n’a rien de libérateur, n’opère aucune transformation et devient porteur de mort. Dieu invite l’homme en ouverture : le jeûne dans l’humilité des mains ouvertes. Il trace la route vers un horizon où se lève le soleil, il se fait mains tendues vers le frère non pour frapper ou prendre, mais pour offrir, libérer des liens de captivité. Ces mains désencombrées du souci d’un soi égocentrique se préoccupent du frère, ouvrant pour lui, avec lui, un espace de vie ; elles s’offrent à la relation. Loin de la restriction et de la privation qui aigrissent, ce jeûne devient espace où la vie se donne en lumière naissante, « montante » pour soi et pour l’autre. Il n’est pas un étendard à brandir en signe de conquête, mais une lumière qui se reçoit de l’intérieur comme un soleil naissant qui s’offre, accueille, enveloppe. Oui, ton jeûne, de privation deviendra offrande, abondance de vie à accueillir, à offrir à mains nues et libres, Soleil levant dans nos vies !

https://lumieres.retraitedanslaville.org

Video

https://youtu.be/63E0-13zht4

Lascia un commento

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.